Péricardite aiguë

Echoscopie  rss icon

Maladie inflammatoire du péricarde avec ou sans épanchement péricardique.

Principal diagnostic différentiel du SCA

Péricardite aiguë : 2 des 4 critères suivants :

  • Douleur thoracique évocatrice (95% Se)
  • Frottement péricardique à l’auscultation (25% Se)
  • ECG évocateur (60% Se)
  • Épanchement péricardique à l’écho (17% Se)

Étiologies : majoritairement idiopathiques ou virales (80%) avec un bon pronostic (tamponnade rare) mais 15 à 30% de récidive

Critères cliniques

La douleur thoracique

95%  des patients

Installation brutale,

De différents types : angineuse à douleur pariétale

Rétrosternale ou précordaile gauche

Irradation possible vers le cou

Postion et respiro-dépendantes :

Calmée par la postion assise/antéflexion du tronc

Majorée par le décubitus dorsal et l’inspiration profonde

Le frottement péricardique

Pas souvent perçu même si présent chez 25%

Très spécifique,

Caractère rapeux, tout le cycle cardiaque,

Prédominant au niveau du rebord costal gauche

Signes associés possibles

Signes généraux dépendants de l’affection causale

Toux

Dyspnée

Palpitations

Hocquet

Critères ECG 

Modification dans le temps
  • 1er jour : sus-ST diffus (sauf aVR, V1), concave vers le haut, ondes T + amples et diffuses
  • Entre 24 et 48e heure : ondes T plates
  • Première semaine : ondes T négatives
  • Premier mois : normalisation
Modification en fonction de la physiopathologie

Inflammation aiguë du péricarde :

  • Oreillettes : PR ou PQ sous-décalé
  • Ventricules : ST sus-décalé diffus (sauf aVR et V1) ascendant, concave vers le haut, souvent max en inféro-latéral

Epanchement péricardique :

  • Microvoltage diffus (Amplitude ≤  5mm en frontale et ≤ 10 mm en précordiale )
  • Alternance électrique des QRS ( en fonction des cycles respiratoires- secondaire au swinging heart)
  • Ondes T plates ou inversées diffusément

Signes de myocardite associée :

  • Modification des complexes QRS

 

Permet de diagnostiquer une péricardite devant une douleur thoracique

Permet d’évaluer le retentissement et la gravité de l’épanchement péricardique 

Critères de gravité

Décompensation cardiaque

Décompensation respiratoire

Critères de gravité échoscopiques

Signes de tamponnade

La tamponnade

 ⇒ Epanchement péricardique compressif + hypoTA ou état de choc cardiogénique

► Physiologie

Le péricarde est une séreuse constituée de 2 feuillets distincts

Contient normalement entre 10 et 50 ml

Contenance maximale jusuq’à 150 ml sans retentissement hémodynamique

Les pressions intrapéricardiques sont voisines des pressions intra-auriculaires droites et intra-pleurales

►Clinique

 

  • Tachycardie
  • Turgescences des veines jugulaires et hépatomégalie ( absence si hypotension)
  • Pouls paradoxal de Kussmaul > 12 mmHg
  • Pincement de la TA
  • Dyspnée d’effort, orthopnée
  • Hypotension et état de choc cardiogénique

Orientation

  • Soins intensifs cardiologiques via le SMUR pour les péricardites avec critères de gravité
  • Urgences générales recommandées pour toutes les autres péricardites (le bilan minimal recommandé comprend un cliché thoracique et un dosage des enzymes cardiaques et de la CRP).

Après le retour à domicile

Tous les patients doivent avoir une surveillance clinique, de l’ECG, de l’échographie transthoracique et des marqueurs de l’inflammation.

Les sportifs doivent avoir un arrêt d’activité sportive de plusieurs semaines.

Historique de la fiche

Fiche créée par le Dr Mickaël ROUX (BORDEAUX) le 29/12/2019 et mise à jour par le Dr Simon ARROUCH (LYON) le 17/06/2020

WIKISOSⒸ - 2020

Commission scientifique