Péricardite rss icon

Incidences échographiques

 ⇒ Xyphoïdienne :

Technique
  • Foie va nous servir de fenêtre acoustique 
  • Démarrer en sus ombilical
  • Main au dessus de la sonde ( aucun doigt en dessous)
  • Penser à bien incliner la sonde à plat sur le ventre car le coeur est un organe antérieur 
  • Glisser la sonde de l’ombilic vers la xyphoïde jusqu’à voir apparaitre le foie dans le champ proximal de la sonde, puis une structure en mouvement dans le champ distal (le coeur)  
  • Coeur au contact du foie ( séparés par le diaphgrame, non visualisé)
  • Le coeur : une image en mouvement majoritairement anéchogène (liquide)
  • Mais aussi des images hyper échogènes : péricarde, parois, septum, valves, piliers
  • Péricarde peut être visualisé comme une image hyperéchogène fine entourant le coeur, visible autour des ventricules principalement.
  • Visualisation de proximal à distal : foie, VD, septum, VG ( ici, ça nous suffira pour rechercher un péanchement péricardique)
  • On peut réussir à améliorer sa coupe pour apercevoir les 4 cavités avec les valves dans un même plan (critère de qualité)
Résultats
  • Si absence épanchement : coeur au contact du foie
  • Si épanchement, alors apparition d’une image anéchogène supplémentaire entre le foie et le coeur
Pièges
  • Graisse épicardique : bande de tissu normalement échotransparente. Mais souvent  peut être hypoéchogène, avec présence de franges graisseuses (aspect de filaments hyperéchogène). Dans la plupart des cas, les épanchements péricardiques seront totalement anéchogène, à la différecnce de la graisse.
  • Epanchement péritonéal (ascite)

 ⇒ Para Sternale Grand Axe (PSGA) :

Technique
  • Mode cardiaque avec repère sur l’écran à gauche
  • Placer votre patient en décubitus latéral gauche ( coeur au contact de la paroi thoracique)
  • Placer la sonde en parasternale gauche, en longitudinal, repère de la sonde vers le haut
  • Partir des premiers espaces intercostaux  et glisser vers le bas, pour voir apparaître le coeur (structure en mouvement, principalement anéchogène) ; généralement au  4 ou 5 eme espace intercostal
  • Faire pivoter la sonde dans le sens anti-horaire, pour faire pointer le curseur de la sonde vers l’épaule droite
  • Coupe nous permettant de visualiser de proximal à distal : ventricule droit, valve aortique et bouton aortique, ventricule gauche, valve mitrale et oreillette gauche, aorte thoracique descendante
  • Critères de qualité : visualiser sur la même coupe la valve mitrale et aortique ; VD, bouton Ao et OG représente chacun 1/3 de l’image au niveau du bord droit de notre image ; visualiser l’aorte thoracique descendante
Résultats
  • Absence d’épanchement :  pas image anéchogène atour du péricarde
  • Si épanchement : Image en lame anéchogène en arrière de la paroi postérieur du VG ( zone la plus déclive sur cette coupe). si plus abondant présence aussi d’une lame anéchogène en avant de la paroi aintérieur du VD
Pièges
  • Epanchement pleural gauche :  il sera alors postérieur  à l’aorte descendante

 ⇒ Apicale 4 cavités :

Technique
  • Mode cardiaque avec repère sur l’écran à gauche
  • Placer votre patient en décubitus latéral gauche ( coeur au contact de la paroi thoracique)
  • Placer la sonde à  1 ou 2 espace intercsotal  sous le mamelon gauche, orienter la sonde vers l’épaule droite, repère de votre sonde à gauche ( pointant donc vers le flanc droit )
  • Déplacer votre sonde dans l’espace intercostale en proximal et latéral, si vous n’avez pas visualisez le coeur
  • Répétez la même opération dans l’espace intercostal supérieur et/ou inférieur jusqu’à visualiser le coeur
  • Coeur visualisé par l’apex avec  de proximal à distal : VD à gauche, VG à droite ; les 2 vavles sur un même plan ; en distal OD à gauche et OG à droite
  • Critères de qualité : septum doit être vertical ( et non de biais), les 2 valves (M et T) doivent être dans le même plan
Résultats
  • Absence d’épanchement :  pas image anéchogène atour du péricarde
  • Si épanchement : image en lame anéchogène bien visible à l’apex  du coeur, pouvant remonter le long des ventricules
Pièges

Tamponnade

Des critères échographiques spécifiques, permettent de diagnostiquer une tamponnade.

 ⇒ Epanchement + :

Présence obligatoire d’un épanchement

Gravité dépend du mode installation (rapide ou lent ) et de la taille de l’épanchement

 ⇒ Compressions des cavités droites :

Collapsus diastolique de l’ODsigne précoce)

(Se 50-100% ; Sp 33-100%)

Il s’agit d’une invagination de la paroi au sein même de la cavité auriculaire

Collapsus diastolique du VD (signe plus tardif )

(Se 48-60% ; Sp75-90%)

Il s’agit d’une compression de la paroi libre du VD

 ⇒ Dilatation VCI

Dilatation > 25mm

Disparition des variations respiratoires du diamètre de la VCI

(Se 95-97% ; Sp 40%)

 ⇒ Swinging heart :

Lorque l’épanchement est majeur et circonférentiel

Mouvement pendulaire systolo-diastolique du coeur dans l’épanchement

Signe suffisant pour le diagnostic de tamponnade

Permet de comprendre le phénomène d’alternance éléctrique sur l’ECG

Historique de la fiche

Fiche crée par le Dr Simon ARROUCH (LYON) le 01/07/2020

WIKISOSⒸ - 2020

Commission scientifique