Cholécystite

Echoscopie  rss icon

Infection aiguë de la vésicule

La cholécystite aiguë lithiasique est due à une obstruction prolongée du canal cystique par un calcul.

Clinique
  • douleurs de l’hypochondre droit > 24h, sans rémission
  • fièvre,  frissons.
  • nausées, vomissements
  • généralement pas d’ictère puisque la voie biliaire principale n’est généralement pas concernée par cette complication (obstruction biliaire associée : 10 %). Un ictère et ou une masse palpée en hypochondre droit fait soupçonner une angiocholite.
  • L’examen clinique révèle une douleur et parfois une défense de l’hypochondre droit et de la fièvre.
Biologie
  • hyperleucocytose à PNN.
  • Une perturbation du bilan hépatique (GGT, phosphatases alcalines, ALAT, ASAT, bilirubine)
  • ou une réaction pancréatique (lipase > 3N)
  • des hémocultures doivent être faites.
Score de gravité clinico-biologique

( Tokyo Guidelines )

Sévère : l’un des signes suivants :  

  • Hypo TA sévère
  • Troubles de conscience
  • Détresse respiratoire
  • Insuffisance rénale aiguë
  • Insuffisance hépatique aiguë
  • Thrombopénie < 100 000 / mm3

Modérée : l’un des signes suivants :

  • Hyperleucocytose > 18 000/ mm3
  • Masse palpable dans l’hypochondre droit
  • Durée des signes clinique de plus de 72h
  • Marqueurs d’infection locale comme : péritonite biliaire localisée, abcès péri- vésiculaire, abcès hépatique, cholécystite gangréneuse, cholécystite emphysémateuse  

Faible : aucun des signes cités précédemment n’est présent

Complications
  • la péritonite biliaire due à une perforation vésiculaire
  • la fistulisation biliaire dans le duodénum ou le colon qui peut entraîner un iléus biliaire en cas de calcul volumineux.

Diagnostics différentiels biliaires et pancréatiques :

Autres diagnostics différentiels à évoquer
  • pancréatite aiguë,
  • appendicite aiguë sous-hépatique,
  • périhépatite,
  • pyélonéphrite aiguë,
  • embolie pulmonaire
  • foie cardiaque aigu
  • pneumonie lobaire inférieure droite
  • pleurésie droite

L’examen de référence à réaliser en première intention est une échoscopie.

Hospitalisation

Pourquoi
  • Dans 10 à 25 % des cas, des complications apparaissent : péritonite aiguë biliaire, abcès sous-phrénique, fistule cholécysto-duodénale ou cholécysto-colique.
  • Le traitement chirurgical est la cholécystectomie avec vérification de la voie biliaire principale. Il doit être envisagé dans les 48 premières heures. On a en effet montré qu’attendre le refroidissement de la cholécysytite aiguë conduisait à une morbidité accrue par rapport à une intervention au moment de la poussée aiguë.

Références de la fiche

Historique de la fiche

Fiche créée par le Dr Christophe CHEVASSUS (PARIS) le 13/11/2018 

WIKISOSⒸ - 2019

Commission scientifique