Infections génitales basses

Urétrites-leucorrhées-ulcérations

Urétrite

  • Germes (par odre de fréquence) : NG (Nesseria Gonorrhoeae), CT(Chlamydie Trachomatis), Mycoplasma génitallum, Trichomonas Vaginalis
  • Symptômes spécifiques:  Écoulement ( purulent, séreux ou hémorragique )
  • Symptômes non spécifiques : Brûlures, douleurs mictionnelles, dysurie, prurit canalaire

Si écoulement, évoquer une IST et  en premier lieu NG +++

Si seulement des symptômes non spécifiques, en fonction de la clinique, on évoquera soit une infection urinaire soit une IST ( dans ce cas évoquer en premier lieu CT )

Leucorrhées pathologiques

    • Germes (par odre de fréquence) : G.V (Gardnerella Vaginalis ) > Candida albicans > T.V Trichomonas Vaginalis.
    • Abondante et nauséabonde : évoquer Gardnerella Vaginalis.
    • Abondante et spumeuse : évoquer Trichomonas Vaginalis.
    • Caillebottées : évoquer Candidose.

    T.V responsable d’une IST appelé Trichomonose- Bilan et Traitement comme une IST

    Candida Albicans responsable d’une candidose

    G.V responsable d’une vaginose bactérienne ( déséquilibre de la flore vaginale avec prolifération de G.V et d’autres bactéries )

    Pour ces deux syndromes -candidose et vaginose bactérienne-, les prélèvements ne sont pas indispensables, par contre un examen du col est souhaitable

    Le partenaire masculin est rarement atteint, le traiter en prophylaxie n’a aucune incidence sur le caractère récidivant des vaginoses bactériennes

Ulcérations génitales ♀ et ♂

    • Germes : Syphilis, VIH, Herpès
    • < 1 mois : syphilis jusqu’à preuve du contraire
    • Si présence de vésicules, évoquer une infection herpétique
    • Évoquer VIH, si fièvre, poly-adénopathies, éruption cutanée associées
    • Évoquer Lymphogranulome vénérien si patient homosexuel homme
    • SI contact en zone endémique ( Afrique, Asie du sud est Amérique du Sud), évoquer chancre mou, lymphogranulomatose vénérienne et donovanose

Examens complémentaires

 ⇒ prélèvements directs :

  • Urétrite : frottis endo-urétral si absence d d’écoulement
  • Leucorrhées : auto-prélèvement possible
  • Ulcérations : syphilis et herpes

 ⇒ Urines :

Recherche possible de CT/NG et de trichomonas.

 ⇒ Discuter bilan IST, IU

Traitements

 ⇒ Urétrite avec écoulement +  :

  • NG et CT suspectés
  • DOUBLE ATBthérapie probabiliste systématique anti-NG et anti-CT
  • Partenaire = dépistage IST et traitement identique
  • Rapport sexuel protégé 7 jours

Ceftriaxone ROCEPHINE°

Anti-gonocoque. 500 mg IM dose unique.

Si allergie : Azitrhomycine ZITHROMAX° 2 gr. per os dose unique.

Azithromycine ZITHROMAX°

Anti-chlamydia. 1 gr. per os  dose unique.

Si allergie : Doxycycline DOXYCYCLINE° ° 100 mg  2 fois par jour 7 jours.

 ⇒ Urétrite suspectée sans écoulement :

  • CT principalement suspecté
  • ATB probabiliste systématique  que anti-CT
  • Partenaire = dépistage IST et traitement identique
  • Rapport sexuel protégé 7 jours

Azithromycine ZITHROMAX°

Anti-chlamydia. 1 gr. per os  dose unique.

Si allergie : Doxycycline DOXYCYCLINE° 100 mg 2 fois par jour 7 jours.

 ⇒ Leucorrhées :

  • Traitement en fonction du germe suspecté ou documenté :
  • Trichomonas Vaginalis 

Métronidazole FLAGYL°

2 gr. per os  dose unique.

Si échec Métronidazole FLAGYL° 500 mg 2 fois par jour 7 jours.

Si allergie : Secnidazole SECNOL° 2 gr per os dose unique.

  • Gardnerella Vaginalis  

Métronidazole FLAGYL°

500 mg 2 fois par jour 7 jours.

  • Candida Albicans   

Ovule Imidazolé LP

1 le soir au coucher

et crème imidazolé  2 fois par jour 7 jours.

Historique de la fiche

Fiche créée par le Dr Vincent CHATEL (CAEN) le 09/11/2016

Fiche crée par le Dr Simon ARROUCH (LYON) le 02/10/2018

WIKISOSⒸ - 2019

Commission scientifique