Hyperkaliémie

Kaliémie > 5 mmol/l (non hémolysée)

2 Causes courantes : insuffisance rénale et anti-hypertenseurs iatrogènes (IEC, ARA2, Diurétiques épargneur de potassium).

Conduite à tenir 

Toujours faire un ECG +++

Signes d’hyperkaliémie par gravité croissante :

  • Ondes T amples, pointues et symétriques pas nécessairement dans toutes les dérivations
  • Bloc de branche : élargissement des complexes QRS
  • Bloc auriculo-ventriculaire par augmentation de l’espace PR
  • Bloc sino-auriculaire : disparition de l’onde P : signe de gravité
  • Fibrillation ventriculaire
  • Asystolie

Hospitalisation recommandée 

  • Si kaliémie > 6 mmol/l 
  • Si ECG perturbé  : Appeler le 15

NB : si pas de cause iatrogène ou rénale connue, une hospitalisation se discute même sans ces signes de gravité. 

Maintien à domicile envisageable

  • Si kaliémie < 6 mmol/l 
  • et ECG normal

Confirmer immédiatement kaliémie et créatininémie (pas de garrot et transport rapide).

Suspendre le traitement iatrogène + si besoin 

Polystyrène sulfonate de sodium KAYEXALATE° :

1 à 2 cuillère mesure de 15g toutes les 6h

Recontrôler la kaliémie le lendemain matin et revoir le médecin traitant. 

Historique de la fiche

Fiche créée par le Dr Eric GUILLEMETTE (CAEN) le02/06/2014 

Mise à jour par le Dr Christophe CHEVASSUS (PARIS) le 06/11/2018

WIKISOSⒸ – 2018

Commission scientifique