Anaphylaxie

L’exposition à l’allergène entraine l’installation rapide d’au moins 2 de ces items :

  • Urticaire
  • Dyspnée (oedème VAS +/- bronchospasme)
  • Hypotension*
  • Troubles digestifs

​* ce seul item suffit si l’hypotension est sévère

Anaphylaxie sévère

Défaillance vasculaire et/ou respiratoire

► Adrénaline  IM 0,01 mg/kg

  • Face latéro-externe cuisse, même si AVK 
  • Ampoule de 1 mg /1 ml  – Maxi 0,5 mg 
  • Ou Stylet : 150µg (7.5 à 25kg) ou 300µg (> 25kg)
  • Répéter à 10 minutes si inefficace

► Appel SAMU + Éviction de l’allergène

► Si hypotension sévère

  • 1 mois à 1an : PAS <70 mmHg
  • 1 à 10 ans : PAS <70 + (âge x2) mmHg

Chez l’enfant, l’hypotension est un signe tardif de choc, il est nécessaire d’interpréter les autres paramètres de perfusion (tachycardie et temps de recoloration cutanée >3 secondes)

  • 11 à 17 ans : PAS <90 mmHg
  • Adulte : PAS <90 mmHg ou PAS habituelle -30%

Position de Trendelenburg, VVP et remplissage

► O2 au masque HC (Sat non fiable en choc)

Mais position assise et ß2 si bronchospasme…

Anaphylaxie non sévère

  • Hospitalisation conseillée pour surveillance pendant 6 heures
  • Eviction de l’allergène
  • Anti H1 si prurit
  • Corticoïde : 1mg/kg si oedème
  • Si pas d’hospitalisation : prescription Stylo auto-injectable d’Adrénaline et  inciter rdv allergologue

Références de la fiche

Historique de la fiche

Fiche créée par le Dr Simon ARROUCH (LYON) le 28/01/2016

WIKISOSⒸ - 2019

Commission scientifique